Bandeau inférieur

Education/Jeunesse/Conseil Municipal des Jeunes /Actualités

Actualités

Commémoration avec nos jeunes élus
COLLECTE EN FAVEUR DES RESTOS DU COEUR avec la MJC de Léguevin

Samedi 22 Mars 2017

FORMULAIRE DE CANDIDATURE AU CMJ

Si tu as des idées, si tu souhaites représenter les jeunes de ta ville…. ALORS PARTICIPE AU CONSEIL MUNICIPAL DES JEUNES !

CONCOURS DE LOGO

Concours de logo

Condition : faire apparaitre la mention "CMJ" dans le logo.

Déposez vos propositions dans l'urne du CMJ avant le 5 Juillet 2016.
Nombreux lots à gagner.

COLLECTE EN FAVEUR DES RESTOS DU COEUR

Samedi 12 Mars 2016

Parteneriat CMJ - MJC

UN ARBRE POUR LE CLIMAT

À l’occasion de la COP21, les communes de France ont été appelées à planter un arbre d’une essence locale qui symbolise l’engagement de la collectivité et des citoyens dans la lutte contre le dérèglement climatique. Le 2 décembre 2015, sur le site du skatepark, des élus du Conseil Municipal des Jeunes et des élèves de la commune ont planté un chêne des marais.

VISITE AU CONSEIL DEPARTEMENTAL

Le 18 novembre dernier, l’équipe du Conseil Municipal des Jeunes de Léguevin (CMJ) s’est rendue au Conseil Départemental de la Haute-Garonne.
”Nous avons été chaleureusement accueillis par Monsieur Julian, conseiller départemental en charge de la commission Culture, Education et Sport. Après une visite détaillée du bâtiment nous avons investi la prestigieuse salle du Conseil pour une interview en vue de mieux comprendre le fonctionnement et les compétences gérées par cette institution.”

Alain Julian interviewé par le CMJ

CMJ : Pourquoi avoir changé le nom du « Conseil Général » en « Conseil Départemental » ? Quelle différence ?
Alain Julian : Une région sur deux a été supprimée. Le but étant de réduire les différentes strates (Commune, Communauté de Commune, Conseil Régional,…) et d’être au plus près des préoccupations de la population. L’objectif est d’équilibrer l’offre politique sur les territoires, en particulier pour les cantons comportant peu de population. Enfin, lors des élections départementales, toutes les listes étaient obligatoirement représentées par un homme et une femme, ce qui a amené plus de parité dans la vie politique.
Quelles compétences sont gérées par le Conseil Départemental ? L’aide sociale auprès des personnes âgées, des enfants, des personnes en situation de handicap,… la construction des collèges, les services de Pompiers, la voirie départementale et les transports scolaires. Il faut préciser que les transports scolaires sont gratuits en Haute-Garonne et que c’est une exclusivité de notre département. Ce dernier se porte plutôt bien financièrement, nous sommes donc solidaires avec d’autres départements en terme de dotations. Le Conseil Départemental perçoit la taxe foncière pour le financement 4 de ses projets.
Quel est votre rôle ?
Au début de mon engagement politique au Conseil, je siégeais à la commission agricole (voirie, aéronautique,…) mais depuis 17 ans, je suis en charge des affaires scolaires et sportives.
Depuis le début de votre mandat, quels sont les projets que vous avez mis en place ?
Le Conseil ne met pas en place de projet à proprement parler, il a vocation à soutenir les projets des communes dans leur mise en oeuvre. Il initie une démarche d’ouverture citoyenne auprès du grand public (charte de la laïcité par exemple). Ce qui me tenait à coeur était de pouvoir maintenir la gratuité des transports scolaires.
Combien il y a-t-il de membres au Conseil Départemental ?
Il y a un président, Georges Méric, 15 vice-présidents et 54 conseillers départementaux. Nous sommes tous répartis sur 7 commissions différentes qui représentent des grandes thématiques. Egalement 6000 employés détachés sur tout le territoire, avec des compétences sociales (Maison des Solidarités, club de prévention spécialisée,…).
Par qui sont élus les conseillers départementaux ? Les conseillers sont élus par tous les citoyens de plus de 18 ans. Le président est élu par les conseillers départementaux, à bulletin secret.
Pouvez-vous cumuler plusieurs mandats ?
Oui ! En tant que conseiller depuis plusieurs années, j’ai aussi été maire de Cadours. En revanche, le Président du Conseil n’en a pas le droit.
Quel est le salaire d’un conseiller ?
Les conseillers ne perçoivent pas de salaire mais plutôt des indemnités de fonctionnement, parce qu’un mandat politique n’est pas un emploi en soi ! Nous pouvons toucher 2470 € brut par mois maximum, les vice-présidents sont majorés de 40 % et ont une voiture de fonction pour deux. Le président quant à lui, perçoit une indemnité mensuelle de 5400 €.

Rechercher dans le site

Lien vers le site du TEMPO

Lien vers le site du TEMPO

Agenda municipal